Les Nouveaux Anciens - Parenthèse n°8

Kate Tempest


Sur le présentoir de la médiathèque de ma ville trônait ce livre, à la couverture sobre et élégante (que vous pouvez admirer ci-dessous). Un nom, surtout, a attiré toute mon attention et a piqué ma curiosité. 

Kate Tempest.

Cela fait quelques semaines que je vois le nom de cette auteure circuler sur les réseaux sociaux, car son premier roman vient d'être traduit et sa carrière est ponctuée de prix en Grande-Bretagne et pas seulement. Il n'en fallait pas plus pour que je plonge corps et âme dans ce livre.

Attention, on va traverser une zone de turbulences...


Les Nouveaux Anciens - Kate Tempest

De quoi ça parle ? 


Fable urbaine contemporaine, entre rap, poésie et épopée dramatique, Les nouveaux anciens renoue avec la ballade antique en embrassant toutes ses formes dans une magistrale et puissante unité. Kevin, Jane, Mary, Brian, Thomas et Clive, héros ordinaires, dieux d'aujourd'hui, ignorent tout de leurs liens de parenté et s'illustrent par leurs espoirs et désillusions, leur jalousie, bravoure et trivialité. Les anciens mythes résonnent dans ces vies désenchantées, où surgit la beauté de l'humain loin de l'indifférence cynique du monde contemporain.

Qu'en ai-je pensé ?


Je crois que tout a été plus ou moins dit dans la quatrième de couverture. Je dois dire que je suis du même avis que la critique. Kate Tempest nous embarque dans une aventure contemporaine, aux côtés de gens ordinaires, qui ont des vies à peu près banales, rythmées par le travail, l'argent, l'amour...

Pourtant, il n'y a rien de plat dans ce qu'elle écrit. 

Ces "dieux" - puisqu'elle s'amuse à recréer l'atmosphère des récits antiques - sont attachants dans leurs détresses, leurs misères, leurs déboires. Elle en dessine les contours, elle fabrique son environnement et dépeint son quotidien. Dès lors, ils sont magnifiés, même dans ce qu'ils ont de pitoyables ou de violents. Toutefois, Kate Tempest ne cède jamais au misérabilisme. 

A retenir, surtout, le phrasé. Issue de la mouvance rap / slam, Kate Tempest propose au lecteur "un poème devant être lu à haute voix" marqué par un flow, une musique entraînante. Les mots percutent, les images claquent, le récit s'emballe et nous avale. Elle n'a rien à envier à Homère ou à Virgile. 

Elle porte à la fois un regard lucide et frais sur notre monde.

C'est jeudi maintenant, ciel humide et froid,
la nuit a coulé jusqu'au trottoir 
et s'y agrippe.

Un livre détonant, puissamment écrit, qui électrise et redonne de l'appétit pour la vie car, après tout, nous sommes des dieux... J'ai dévoré et adoré cet ouvrage. Je trouve que le passage de la scène musicale à la machine à écrire n'est en rien ridicule. Gaël Faye nous l'avait démontré, et j'ai hâte de découvrir le roman de Kate Tempest.

Si vous souhaitez vous offrir Les Nouveaux Anciens, il est en vente sur La Librairie.com.





A très bientôt pour de nouvelles chroniques !




Les Nouveaux Anciens - Parenthèse n°8 Les Nouveaux Anciens - Parenthèse n°8 Reviewed by Un pays & un livre on vendredi, avril 13, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire