Les Chroniques à Juju #6 - La Tresse

Laetitia Colombani


La Tresse, 2018, aux éditions Livre de Poche.

Globe de Cristal du meilleur Roman 2018.

Disponible sur La Librairie.com pour 7,20 euros.



La Tresse - Laetitia Colombani


Quatrième de couverture :



Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.


Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.


Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.


Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.


Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.



Mes impressions :



Ce livre, relativement court, m'a laissé une impression positive. Il se lit en peu de temps car le récit se constitue de petits chapitres, rédigés en une succession de courts paragraphes. Les phrases sont également simples, sans fioriture, ce qui permet à l'action d'avancer rapidement.


On peut au début être déstabilisé par l'écriture qui fragmente les trois histoires de femme : un chapitre sur l'une, un chapitre sur l'autre, et ainsi de suite. Mais on se laisse prendre par le rythme du roman et par les vies des trois héroïnes.


"Touchantes".

Tout sépare ces femmes, pourtant elles sont émouvantes à leur manière. Leurs histoires ne sont pas tellement détaillées et certains éléments sont parfois un peu trop balayés. Ce qui est conté, c'est en fait un morceau de vie de chacune d'elle, une période particulière. Je ne peux pas dire que l'un des personnages m'ait plus captivé qu'un autre, justement parce qu'aucun n'est creusé. C'est le trio qui est marquant, avec les différences des femmes mais aussi avec, en toile de fond, le même combat qu'elles mènent, à savoir obtenir une vie meilleure.

C'est donc un roman sympathique à la fin émouvante, qui cependant, selon moi, n'a pas assez de profondeur pour nous laisser un souvenir indélébile.


Si vous l'avez lu, dites-moi ce que vous en avez pensé en commentaire.

A bientôt pour une nouvelle chronique à Juju.



Les Chroniques à Juju #6 - La Tresse Les Chroniques à Juju #6 - La Tresse Reviewed by Un pays & un livre on jeudi, octobre 18, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire