Walking Dead (volume 1) - Parenthèse n°20

Robert Kirkman - Charlie Adlard 

Tony Moore


J'avoue tout.

J'ai commencé par la série The Walking Dead avant de lire les comic books scénarisés par Robert Kirkman. C'est parce que j'accroche à l'adaptation télé, même si elle a ses défauts, que j'ai eu le désir d'approfondir l'univers avec la version originale.

Il ne sera pas question de comparaison entre les deux formats. Les discours tels que "c'est mieux la BD" ne m'intéressent pas, et vous le savez. Je préfère partager le plaisir (ou non) de ma lecture.

Alors, est-ce que je marche avec Walking Dead (volume 1) ?


Walking Dead - Robert Kirkman


De quoi ça parle ?


Le monde tel que nous le connaissions n'existe plus. La Terre, ravagée par une mystérieuse épidémie, est devenue un cimetière à ciel ouvert. Pire, les morts ne meurent plus et errent à la recherche des derniers humains pour s'en repaître. 

Parmi les survivants, Rick, policier, se réveille d'un long coma pour découvrir ce que son monde est devenu. Le choc passé, il doit désormais apprendre à survivre...



Qu'en ai-je pensé ?


Ce premier volume, intitulé sobrement "Passé décomposé", vaut son pesant de cacahuètes. Et si vous êtes allergiques aux arachides, ça vaut quand même le détour. 

Encore une fois, je juge ce titre indépendamment et non à la lumière de la série TV

Le comic book a d'abord une qualité graphique indéniable. Le noir et blanc, savamment choisi, apporte son atmosphère terrifiante, surtout dans le contexte apocalyptique dans lequel les personnages sont plongés. Rien que pour ça, le livre s'apprécie grandement.

Peut-être qu'il manque un travail précis sur les traits des héros qui permettrait de dissocier certains physiques assez similaires...

Le scénario est simple, rythmé, mais va droit au but : Rick se réveille après un coma et on va vivre ses prises de décision, ses actions pour survivre et garder en vie les siens (sa famille et sa communauté). Pourtant, j'adhère totalement à ce récit, d'autant que la présence des zombies ajoute une tension entre les êtres humains et surtout pose des questions d'ordre éthique : faut-il les tuer ? sont-ils toujours humains ? comment vivre en communauté quand les états souverains ont volé en éclats ? Etc...


Parfois glaçant, toujours touchant.


Certes, les âmes sensibles n'aimeront peut-être pas voir les corps décharnés, les viscères, et le sang qui dégouline sur certaines planches. Au moins vous êtes prévenus. Mais le but de Walking Dead, le comic book j'entends, n'est pas de provoquer le dégoût et l'horreur. C'est un motif pour interroger les normes humaines.

Pour vous offrir ce premier numéro, vous pouvez passer par La Librairie.com.



Et vous, si vous étiez à la place de Rick, qu'auriez-vous fait ?

Walking Dead (volume 1) - Parenthèse n°20 Walking Dead (volume 1) - Parenthèse n°20 Reviewed by Un pays & un livre on vendredi, octobre 05, 2018 Rating: 5

Aucun commentaire